Notre charte qualité

II. ENGAGEMENT VIS-A-VIS DU CLIENT
Le consultant s’engage à :

  • Se rendre disponible vis-à-vis du client :
    • au début d’une mission, en rencontrant le « donneur d’ordre » et les opérationnels impliqués dans le recrutement afin de cerner au plus près leurs besoins et attentes
    • au cours de la mission, en le tenant régulièrement informé de l’avancement des recherches, de l’état du marché et de l’esprit du candidat vis-à-vis du poste qui lui est proposé
    • servir d’interface entre le client et le candidat au cours du processus
    • au moment de la signature du contrat par le candidat placé, en le conseillant notamment sur les procédés les plus adaptés à sa situation et celle du candidat
    • après la prise de fonction du candidat, en s’informant régulièrement de la situation de ce dernier dans l’entreprise
  • Respecter en totalité les termes de la convention de recrutement :
    • envoi d’un dossier de présentation du candidat (CV et compte rendu d’entretien conforme aux engagements pris lors de la signature du contrat)
    • prise de référence pour les candidats les mieux positionnés en fin de processus de recrutement :

« Les noms des personnes donnant les références doivent être communiqués par le candidat ainsi que son autorisation de les contacter. Cela n’est pas seulement de la courtoisie mais aussi d’ordre juridique (Article L.121-8 du code du Travail : « Aucune information concernant personnellement un salarié ou un candidat à un emploi ne peut être collecté par un dispositif qui n’a été porté préalablement à la connaissance du salarié ou du candidat à un emploi »).

Cependant, il faut prendre grand soin pour s’assurer que les personnes désignées par les candidats soient les plus pertinentes. Celles – ci devraient comprendre notamment le supérieur hiérarchique direct du candidat dans la société précédente ainsi que le patron fonctionnel éventuel.

Si le candidat ne transmet pas cette information spontanément, la raison invoquée pour la non transmission doit être justifiée et, hormis des circonstances exceptionnelles, la permission de contacter ses responsables antérieurs doit être requise. Tout candidat refusant une telle demande, même s’il est possible de prendre d’autre références pour compenser, devra être considéré avec prudence. »

    • suivi et information auprès du client de l’état d’esprit du candidat placé
  • Ne pas approcher les salariés de l’entreprise cliente dans le cadre d’une mission de recrutement et également de ne pas donner suite à une candidature spontanée qui émanerait de l’un de ses salariés
  • Respecter la confidentialité exigée par l’entreprise cliente
  • Apporter au client un véritable conseil grâce à sa connaissance du marché de l’emploi et de la psychologie du candidat, tout en respectant la volonté du client

 

I. ENGAGEMENT VIS-A-VIS DU CANDIDAT

Le consultant s’engage à :

 

  • Répondre systématiquement aux candidatures qu’il reçoit par mail ou par courrier
  • Ne jamais laisser patienter un candidat plus de 10 minutes en salle d’entretien
  • Réserver au candidat un accueil chaleureux, une oreille attentive et professionnelle
  • Lui présenter le cabinet (activité de recrutement et bilans de compétences) et lui remettre en fin d’entretien les éléments d’informations concernant le poste et l’entreprise (extraits du contrat)
  • Conseiller objectivement le candidat quant aux opportunités auxquelles il peut prétendre, et ne pas l’entraîner sur une voie professionnelle injustifiée
  • Respecter la plus stricte confidentialité quant à sa démarche de recherche et toute autre information le concernant
  • Tenir régulièrement informé le candidat de l’évolution de la mission et de l’avancement de sa candidature, et de l’informer oralement, en cas de réponse négative de la part du client, des raisons motivant cette décision
  • Suivre régulièrement le candidat placé avant sa prise de fonction et ad minima pendant les 6 premiers mois qui suivent sa prise de fonction