Blog Palmer International

Pouvez-vous trouver vos candidats sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux, ces relations si stratégiques dans le business, sont devenus réseaux sociaux.

Ils ont quitté les antichambres des cabinets pour le smartphone de Monsieur tout le monde.

Sont-ils la martingale numérique des recruteurs ou une fausse bonne idée ?

*****

De quels réseaux sociaux parle-t-on ?

On parle de réseau professionnel et de LinkedIn essentiellement – le site français Viadeo racheté fin 2016 par le Figaro Classifieds est actuellement davantage en retrait. Mais pas de Facebook, le réseau au 1,8 milliard de comptes. Parce que même s'il s'est ouvert aux offres d'emploi, Facebook devient de plus en plus un média de communication mais reste encore un réseau ludique et privé.

Sourcing et big data

La base de notre métier, c'est le curriculum vitae et l'intuitu personae. Non pas que nous vivions encore au Moyen-Âge – cela fait longtemps que les réseaux de nos consultants sont boostés par les big data – mais nous croyons au sérieux dans la recherche des candidats et à la relation humaine que nous construisons ensemble.

Notre métier est de sélectionner un ensemble de candidats, une short-list de 3 à 5 personnes parmi laquelle vous trouverez celui qui vous convient le mieux. C'est aussi d'expliquer, vendre, convaincre parfois, et présenter un poste et une entreprise à un candidat.

Savoir qui et où chercher

Nous avons besoin de nous assurer que la personne est réellement en recherche. En présentant un candidat qui n'a pas encore vraiment acté son envie de changer de société, de contexte de travail, d'habitudes, nous courons le risque qu'il n'y réfléchisse qu'après vous avoir rencontré et décide finalement de ne pas donner suite à une éventuelle proposition.

Nous avons besoin d'un véritable CV à jour pour nous faire une idée précise de l'ensemble de son parcours professionnel afin d'évaluer sa concordance au poste proposé.

Nous avons besoin enfin de connaître ses prétentions financières.

C'est pourquoi nous cherchons d'abord vos candidats dans les cvthèques, une base de données de personnes réellement en recherche, avec des informations fiables pour identifier un candidat et décider s'il est utile que nous le rencontrions.

LinkedIn est-il une base de données ?

La vocation première de LinkedIn est d'exister professionnellement – même votre propre patron y a accès – mais pour les recruteurs, ce sont des profils incomplets car ils n'indiquent pas la disponibilité, l'adaptabilité à la fonction, les prétentions financières ni des informations qu'un candidat ne souhaite pas communiquer. S'il vous permet avec succès d'organiser votre réseau pour vous connecter avec d'autres acteurs dans votre domaine d'activité, LinkedIn n'est pas une base de données de CV ouverte aux recruteurs.

Le constat d'un Directeur des Ressources Humaines : en recherche pour un poste, ses collaborateurs ont identifié sur LinkedIn 50 profils correspondant à des mots clés choisis. Tous ont été contactés. Aucun n'a répondu. 

Votre futur collaborateur est sur LinkedIn … mais ce n'est pas là que vous le trouverez

La valeur ajoutée d'un cabinet de recrutement n'est pas de taper trois mots clés sur LinkedIn mais au contraire d'élaborer une méthode de sourcing structurée qui vous garantisse un accès rapide à une sélection de profils pertinents, des candidats fiables et réellement désireux de vous rejoindre.

Mais comme nous conseillons aussi nos candidats dans leurs démarches, nous les incitons aussi à présenter sur LinkedIn un profil précis et fidèle, leur carte de visite actualisée en temps – quasi – réel.

0
La raréfaction des candidats
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 19 janvier 2018