Le déconfinement vide les appartements et remplit les terrasses. Les cafés sont envahis dans un même élan de liberté jubilatoire. C'est ainsi que nous terrassons le dragon Covid, puisant dans une confiance retrouvée l'espoir que les prochaines semaines seront furieusement animées et profitables pour tous.

La revanche du retour
Mars 2020 : le monde est mis sur pause. Tournée générale de confinement ! Les bureaux se vident, les salariés rentrent chez eux. Le monde du travail s'apprête à découvrir les joies et les peines du télétravail. Dans notre métier, le recrutement, c'est un avis de grand froid avec le gel d'un grand nombre d'embauches.
Juin 2021 : le retour des cafés préfigure celui des bureaux et les embouteillages à la machine à café. Pour les clients, collaborateurs, dirigeants, candidats, juin a un grand air de rentrée des classes.


La dynamique du rebond
Le bureau va redevenir l'épicentre du monde du travail. Certains, comme nous au cabinet, l'avons réinvesti depuis longtemps, répétant chaque jour la chanson de gestes barrières. Nous y avons puisé une force commune et mesuré notre chance de pouvoir échanger en « présentiel ». Heureusement Zoom, Teams, Skype nous ont permis de garder le contact avec vous et de continuer à mener nos missions.
Pour nous tous, le premier cercle de vie sociale est professionnel. Selon la taille de votre entreprise et le protocole qu'elle aura mis en place, vous allez vous aussi retrouver votre environnement, son ambiance et la compagnie de vos collègues.


Un effet d'entraînement
Certes le recrutement s'est digitalisé mais c'est plus complexe pour l'intégration des candidats. L'impossibilité d'une rencontre a été la cause de nombreux échecs. Dorénavant, nous saurons tirer le meilleur du monde d'avant et de la crise pour créer une dynamique nouvelle. Déjà les candidats et les entreprises imaginent les avantages de cette hybridation « phygitale » profitant du meilleur des rencontres en face à face et d'outils numériques performants.


Le recrutement est une affaire de sensations
Nous avons subi les effets de la pandémie. Notre métier s'accommode mieux du « présentiel ». Aujourd'hui nous reprenons la main. Le redémarrage de l'économie crée de la valeur, le CAC 40 est au plus haut, dans bon nombre de secteurs la nécessité de rattraper le temps perdu et des besoins nouveaux dynamisent le marché.


Visibilité, confiance et ambition
Près de 50% des recrutements ont été reportés à … maintenant. Les profils très convoités avant le confinement sont encore plus demandés. L'optimisme est de rigueur. L'APEC confirme cette tendance positive en précisant que les entreprises devraient recruter près de 250 000 cadres cette année. L'impact psychologique lié à la sortie de crise renforce encore le dynamisme économique qui touche aussi bien les entreprises que les candidats. La création de valeur restaure la confiance, produit de l'emploi et génère des opportunités.


Tout commence par un café
Celui que l'on partage avec ses collègues, que l'on offre à un candidat, que l'on prend en terrasse après le travail. Ces cafés longtemps fermés sont de retour, comme les rendez-vous commerciaux, les échanges sur les projets des entreprises, les rencontres de candidats. C'est toute une mécanique qui se remet en marche.
Pour vos recrutements en CDI ou pour la solution alternative que représente le MANAGER DE TRANSITION, notre cabinet est résolument à vos côtés pour recréer ce lien et vous accompagner dans vos projets.